Un logement de qualité accessible à tous.
(+251) 21 35 44 96
Logo

Cité Concorde ( 2006 )

Cité Concorde ( 2006 )

  • Aweh
  • /
  • dimanche 28 janvier 2018

Un ensemble de 90 lots construit la société GTMR (ex-Concorde), la cité conorde est destinée aux catégories à revenus moyens inférieurs et aux agents de l’Etat.
Elle a été réalisée sur un terrain situé dans le lotissement Hodane et relevant du patrimoine foncier du Fonds de l’Habitat. Elle s’inscrit dans une série d’opérations foncières et immobilières combinées, initiée par les autorités compétentes dans le cadre de la réhabilitation urbaine (construction de nouveaux logements hors de la presqu’île de Djibouti).

La cité Concorde offre donc des logements sociaux à un coût abordable pour des revenus intermédiaires. Première dans cette logique opératoire, cette opération visait également à améliorer le cadre de vie et à rehausser le degré de confort qu’offrent les emprises militaires comme ROMSE 1 occupée par les familles des militaires des trois corps (Forces Armées Djiboutiennes, Garde Républicaine et Gendarmerie Nationale).

En effet, ces cités dénaturaient le paysage urbain de par leur vétusté et le manque d’entretien de leurs infrastructures de base. Aussi, ce programme de relogement adonc permis d’une part, à installer les décasés de la ROMSE 1 sur le site de la cité Concorde et d’autre part, a l’ambition de répéter cette même opération à long terme concernant les autres enceintes militaires tels que ROMSE 2, Gabode 3, etc.…).

La cité Concorde, composée de 90 logements est constituée de trois de logements :
- 28 lots de type F2 d’une superficie de 90 m2
- 56 logements de type F3 d’une superficie variable de 101,5 m à 112.5 m2
- 6 logements de type F4 d’une superficie variable de 120 à 150 m2

Elle a été versée au patrimoine du Fonds de l’Habitat à compter de février 2006. La mensualité varie en fonction du type de lot :
- F2 (15 680Fdj/mois)
- F3 (20 223Fdj/mois)
- F4 (23 807Fdj/mois).

Cette cité s’inscrit dans une série d’opérations foncières et immobilières, initiées par les autorités compétentes dans le cadre de la réhabilitation urbaine.